La Moselle, un département à géométrie variable

Région Lorraine
Le Département de la Moselle, créé en 1790 par la Convention, subit au cours des deux derniers siècles des modifications de limites territoriales et de statuts. A l'origine, il comprenait les arrondissements de Briey et de Longwy (actuellement dans le département de la Meurthe et Moselle), et  les arrondissements de Château Salins, Dieuze et Sarrebourg  en était exclus, intégrés alors au département des Vosges.

En 1793, Sarrelouis, actuellement ville du Land allemand sarrois, est annexé au département.

Les années 1794, 1795 et 1797 voient de nouvelles conquêtes françaises sur la Belgique et l'Allemagne de la rive gauche du Rhin. La France forme 13 nouveaux départements, dont l’ancien Duché de Luxembourg renommé Département des Forêts. La Moselle retrouve un  ensemble culturel Mosello-rhénan au coeur du Nord-Est d'une nouvelle France. Le Traité Paris de 1815 annulera cette expansion française et la Moselle retrouve son environnement et restitue Sarrelouis.

Après la défaite de 1870, les frontières nationales sont modifiées à nouveau par un transfert de  souveraineté au nouvel Empire allemand, Kaiserreich  sur la majeure partie de l’Alsace et sur une part importante de la Lorraine. Longwy et Briey resteront françaises et rejoindront le département de la Meurthe renommé Meurthe et Moselle. Château-Salins, Dieuze et Sarrebourg quitteront la France et le département des Vosges pour rejoindre le territoire mosellan annexé dans le cadre du Traité de Frankfort de 1871. Cet ensemble lorrain, formera le Bezirk Lothringen, Arrondissement de Lorraine, intégré avec l'Alsace annexée un nouvel ensemble territorial nommé Elsass-Lothringen, Alsace-Lorraine. La gouvernance du nouveau Land d’empire siègera à Strasbourg.

A la victoire de 1918, la France retrouve l'Alsace-Lorraine. Les limites administratives du Bezirk Lothringen resteront telles que, pour former un nouveau département français de la Moselle. Un gouverneur nommé par Clémenceau prendra le relais du pouvoir strasbourgo-berlinois en attendant le retour à la normalité départementale, mais avec son particularisme qui reste à limiter. Bien entendu, tous les liens administratifs avec l’Alsace et Strasbourg subsisteront dans un espace lié par le Droit Local d’Alsace-Lorraine.

En 1940, vingt deux années plus tard, le département est ré-annexé de fait par le Troisième Reich allemand, pour être intégré cette fois-ci sans l'Alsace dans un espace politico-économique:  la Westmarck qui regroupera le Bezirk Lothringen, Lorraine, la Sarre et la Rhénanie.  L’ensemble sera dirigé par un Gauleiter. En novembre 1944, la Moselle  retrouve à nouveau la France.

Depuis 1919,  l’Alsace-Lorraine constitue une entité régionale unique dans la République Française par ses spécificités juridiques acquises avant et pendant le Kaiserreich  qui constitue le droit local d'Alsace-Moselle: conservation du Concordat avec le Vatican, un système académique propre, un chemin de fer d'Alsace-Lorraine (et du Luxembourg), les institutions sociales, droit foncier etc. Exprimé à très « haute voix », parfois sur le ton de l'autonomiste, la population alsacienne et mosellane souhaitait conserver sa langue, sa culture, son particularisme régional et ses acquis sociaux. Elle retrouve ses luttes linguistiques vieilles de plus d'un siècle.

L’appellation Alsace-Lorraine sera maintenue jusqu’en 1970. La loi de régionalisation de 1969 intégrera le département de la Moselle dans une nouvelle région administrative « Lorraine » aux côtés des départements de la Meuse, Meurthe et Moselle et Vosges. Le droit local et les liens avec Strasbourg subsisteront bien entendu. Le département de la Moselle a été en quelque sorte le troisième département alsacien pendant un siècle. Strasbourg fut pendant ce temps  la capitale d’un espace territorial et la population y était attachée.

Le droit local n’est pas une législation statique qui daterait et n’évoluerait pas depuis 1919. Il est mis à jour selon les travaux législatifs de l’Assemblée Nationale Française et du Bundestag allemand. Une commission permanente est désignée à cet effet.

Le département de la Moselle est traversé par la symbolique frontière culturelle et linguistique.

A présent le droit-local alsacien-mosellan est inscrit dans la Constitution Française. Et l'Alsace et la Moselle se retrouve dans cet nouvelle Région nommée Grand-Est. Le nom fait frissonner. Depuis les municipalités ont posé un crêpe noir sur les panneaux d'entrée des agglomérations.
 

Les dialectes allemands

carte linguistique moselle

1794

1794