Louis II de Bavière ou le malheur d’un Roi – Ludwig der Zweite von Bayern

Louis II de Bavière ou le malheur d’un Roi – Ludwig der Zweite von Bayern

Louis II de Bavière ou le malheur d’un Roi – Ludwig der Zweite von Bayern

Louis XVI, évoquait, dans son testament, le malheur d’être roi, si son fils Louis XVII venait à régner. La fonction royale est le don de soi jusqu’au martyr, par amour du peuple et du royaume. Elle doit se soumettre aux épreuves que lui présente la volonté divine, sa légitimité.

Louis II de Bavière a-t-il eu le malheur d’être Roi, comme Louis XVI au moment fatal où il affronta les épreuves de son temps ? L’histoire rejettera sur ces deux rois-mêmes les fautes de leur déchéance, mais aussi celle de ce monde.

Selon les opposants de Louis II de Bavière, le romantisme allemand aurait détourné  le souverain de sa mission. Hors du commun, des goûts certes excentriques inacceptables pour son entourage, il était pourtant aimé du peuple. C’est au Chancelier Bismarck qu’il s’adresse  comme à un père avant  sa fin tragique. Mais Bismarck lui répond comme un roi répondrait  à un roi : parlez au Parlement, montrez vous à votre peuple ! Louis XVI  avant de finir à la Conciergerie s’était  également réfugié au Parlement de la Convention… En effet, il ne restait plus qu’au roi de France qu’à parler à son Peuple. Il le fit devant l’échafaud, mais les tambours couvrirent sa voix.

Le roi a laissé aux Bavarois quelques châteaux d’une architecture échevelée. Ils font de nos jours la fierté de la Bavière. Sur l’île du Herrenchiemsee, c’est la reproduction authentique, et dans les moindre détails, d’une aile du Château de Versailles qui fut édifiée sur son ordre. Il a permis à la  Bavière de rester ce qu’elle doit être, dans ce grand empire allemand voulu par Bismarck, en défendant l’identité du peuple et le statut bavarois dans le Kaiserreich. En franchissant les limites territoriales du Land le visiteur remarquera les armes bavaroises sous titrées: Freistaat Bayern: Etat libre de Bavière.


 
Bayerische Verwaltung der staatlichen Schlösser, Gärten und Seen (Administration bavaroise des châteaux, jardins et lacs)