<50_annees_de_sacerdoce_repplinger><<<

Le diocèse concordataire de Metz dans la tourmente 1940-1945

Deux prêtres dans la tourmente

Jounral le Patriote Lorrain du 23 Juillet 1933 - BNF

En Mars 1908, deux familles d’agriculteurs du Canton de Sierck en Moselle, annoncent la naissance de deux garçons :  
 
Pierre Schwenck le 9 Mars à Rettel et,
Joseph Repplinger à Kirsch-les-Sierck  le 22 Mars.
 
Ils se préparent et se destinent à la prêtrise. Le Grand séminaire de Metz les accueille le 29 Septembre 1927, jour de la Saint-Michel. Après six années d’études, Monseigneur Pelt, Evêque de Metz les ordonne en la cathédrale de Metz le 16 Juillet 1933.
 
Ces deux nouveaux prêtres vivent une vie sacerdotale bien différente. Pierre Schwenck se consacre aux études de théologie sa vie durant. Quant à Joseph Repplinger son évêque le destine à la vie pastorale. Il n’y aura point de retraite pour ces deux prêtres.
 
Joseph revient au pays à l’heure de sa retraire pour prendre en charge les paroisses de Rustroff et de Montenach. Pierre, lui, revient un temps très court au pays dans des circonstances douloureuses de l’Eté 1944. Son évêque le charge d’administrer la Paroisse de son enfance, Rettel, sans curé ni église, sinistré par les bombardements des forces de libération.  L'heure de sa retraite venue, il se consacre à l’aumônerie de la Maison Sainte Anne de Laissy près de Metz et à diverses actes ou œuvres de charité et  forme les diacres permanents.
 
Pierre Schwenck est rappelé à Dieu le 20 Décembre 1981. Mgr Jean Paul Schmitt, Evêque de Metz, souligne dans son homélie prononcée à ses obsèques dans l’église de son baptême: « … il n’a jamais cessé de scruter les écritures saintes et portait un intérêt particulier au prophète Amos…. ». Il repose dans le caveau familial du cimetière de Rettel.
 
Joseph Repplinger, est rappelé à Dieu le 15 Mai 1985 à Montenach et inhumé dans le cimetière de Kirsch-les-Sierck.
 
Jean XXIII disait : qu’aucun prêtre de France ne veut mourir, sans avoir fait gémir les presses pour quelque livre ou fascicule. En effet on trouve :
 
L’ouvrage « Cinquante Années De Sacerdoce », est publié à « L’écho de Thionville » signé de la plume de Joseph Repplinger et Le livre « Le Secret de Jésus » se trouve dans les rayons de la Bibliothèque du Grand Séminaire de Metz sous la signature de Pierre Schwenck.


.

Un corps ecclésial dans la tourmente

Westmark ( 3ième Reich
La défaite française lors des premiers conflits de la Seconde Guerre Mondiale se solde par l’Armistice de Juin 1940. Une de ces conséquences de cette catastrophe nationale est l’annexion des territoires de l’ancienne Alsace-Lorraine (Alsace-Moselle). Les autorités allemandes font éclater le Diocèse de Metz avec l’objectif de supprimer l’évêché ainsi que l’entité administrative du Département de la Moselle par sa dissolution dans la nouvelle entité territoriale du 3ième Reich nommée Westmark composée en partie de la Sarre et de la Rhénanie. Ces actions sont accompagnées d’une cruelle germanisation et par l’expulsion de familles indésirables selon des critères nazis. Mais cette « épuration » ne s’arrête pas là seulement. L’Allemagne nazie applique le programme d’extermination annoncé par les écrits d’Adolphe Hitler qui comprend l’abolition à terme du christianisme. Le diocèse de Metz doit être supprimé par fusion avec celui de Spire en Allemagne rhénane proche. Le Grand Séminaire de Metz cède par la force ses locaux au siège de la Gestapo.  Il faut dans un premier temps surveiller, contrôler et encadrer la formation des prêtres. Ainsi parmi les nombreuses mesures envers les écoles religieuses, le Grand Séminaire de Metz est transféré avec ses séminaristes et ses professeurs au Grand Séminaire de Spire. De nombreux prêtres sont déportés ou expulsés du diocèse vers les zones non-occupés. L’évêque de Metz même, Mgr Heintz, est touché par ces mesures et doit abandonner comme toute autres personnes son siège épiscopal sur le champ. 
 
Nos deux prêtres Pierre Schwenck et Joseph Repplinger, mobilisés au cours de la « Drôle de Guerre », dans l’armée française en Avril 1940, sont démobilisés dans le  Sud de la France après  l’Armistice de Juin de la même année. Le hasard ou la Providence fait qu’ils se retrouvent un temps au Grand-Séminaire de Limoges au cours d’une étape dans leur périple de retour au Pays. Mais la situation politique a terriblement changé en Moselle depuis leur départ. Les jeunes en âges sont incorporés de force dans la Wehrmacht (Les Malgré-nous), sauf à être expulsés. De nombreux séminaristes sont touchés par ces mesures. Les familles sont dispersées par ces expulsions surprenantes et éclairs.
 
Ainsi Monsieur l’abbé Repplinger, curé de Saint-Agnan près de Metz est-il expulsé avant l’hiver vers la zone libre de la France. Quant à l’abbé Pierre Schwenck, il vit les épreuves d’un évêché décapité par l’occupant contraint de fusionner avec celui de Spire. Professeur au Grand Séminaire de Metz, il se doit d’accompagner ses séminaristes à Spire afin qu’ils puissent poursuivre leurs études et les achever et recevoir à terme les ordres sacerdotaux.

Hommage à Pierre Schwenck

hommage à Pierre Schwenck

Hommage à Joseph Repplinger

Hommage à Joseph Repplinger

Thèse de Monsieur Wilmouth Philippe


UNIVERSITES DE LORRAINE UFR Sciences Humaines et Arts Département Histoire - Thèse pour obtenir le grade de Docteur des Universités de Lorraine Discipline : Histoire par Philippe WILMOUTH le 26 novembre 2014

" Le diocèse de Metz écartelé 1939-1945 : Un évêque, son clergé et le peuple catholique"

Accèder au document de l'Université Lorraine

Brève biographie du chanoine Pierre Schwenck

1ière messe de l'Abbé Pierre Schwenck

Membre de l’Union Apostolique du Clergé.
 
1908 – Né à Rettel le 9 Mars
1933 -  Ordination sacerdotale le 16 Juillet 1933 – Avant de poursuivre ses études de théologie à Rome, il présente une thèse intitulée « Einführung in den Psalme »
1936 -  Il obtient un doctorat en écritures saintes et un professorat en dogmes.
1937 – Le 24 Août il est nommé professeur au Grand Séminaire de Metz
1940 – Mobilisé dans l’armée française avec le grade de Sous-lieutenant de Cavalerie il sera démobilisé en zone Sud au cours de l’Eté de la même année.
1940 –  Août – il enseigne au Grand Séminaire de Limoges.
1940 – 12 0ctobre à l’été 1944,  Professeur du Grand Séminaire de Metz déménagé à Spire avec son Directeur Bauvert.
1944 – 1er Septembre nommé Administrateur de la Paroisse de  Rettel.
1945 –  le 25 Février, il préside le premier conseil de Fabrique de Rettel de la libération.
1945 – 1er Mai 1945 - Professeur au Grand Séminaire de Metz
1957 –  le 18 Décembre nommé Directeur du Grand Séminaire de Metz
1959 – le 9 Novembre nommé Chanoine honoraire de la Cathédrale de Metz
1970 –  1er Août - Aumônier de Maison Saint-Anne de Laissy – Formateur des diacres permanents
1981 –  20 décembre - Décédé à Nancy